top of page
  • Youtube
  • Instagram
  • Facebook

Quelle est la différence entre un menuisier et un ébéniste

console realise par un ebeniste avec marqueterie

Dans l'univers de l'artisanat du bois, les termes "menuisier(ère)" et "ébéniste" sont souvent utilisés, mais ils ne désignent pas la même profession. Bien que ces deux métiers partagent une base commune dans le travail du bois, ils se distinguent par leur histoire, leurs techniques et leurs spécialisations.


Quelle est l'origine du terme menuisier ?

representation d'un menuisier d une autre epoque

Le mot "menuisier" provient du latin "minutarius", signifiant "ouvrier travaillant de menus ouvrages". Historiquement, ce terme ne se limitait pas aux travailleurs du bois. Jusqu'au XIVe siècle, il englobait divers corps de métiers manuels, tels que les orfèvres et les potiers, classés en "grossiers" pour les gros travaux et "menuisiers" pour les travaux plus fins. Avec le temps, les "charpentiers de la petite cognée" se sont distingués sous le nom de "huchiers", puis de "menuisiers" en 1382, grâce à une sentence de Hugues Aubriot. Les menuisiers sont donc devenus ceux qui amenuisent et rendent les bois menus au moyen d'outils tranchant. Le nom variait selon les régions : "escriniers" dans l'Est, "fustiers" dans le Midi, "huchiers" dans le Lyonnais, et "coffriers" à Paris. Ce n'est qu'au milieu du XVIIIe siècle que les menuisiers et ébénistes se séparèrent en deux communautés distinctes.


Quelle est l'origine du terme ébéniste

L'ébénisterie, bien que non nommée ainsi au Moyen-Âge, était déjà pratiquée par les charpentiers qui fabriquaient du mobilier et des objets en bois. Les spécialités au sein de la charpenterie étaient nombreuses, avec des charpentiers huissiers pour les fenêtres, des lambrisseurs pour les murs et plafonds, et des huchiers pour les meubles. Le terme "menuisier" s'est spécialisé au 15ème siècle pour ceux qui se consacraient à la fabrication de meubles. Avec l'arrivée des bois exotiques au 17ème siècle, notamment l'ébène, le terme "Menuisier en ébène" est apparu, simplifié en "Ébéniste" en 1676. Le métier d'ébéniste s'est alors distingué comme une branche spécifique de la menuiserie, notamment par le travail des bois exotiques et des placages ou alors l'intégration de marqueterie dans le mobilier.


Quel est le rôle du menuisier contemporain ?

escalier fabrique et installe par l entreprise ABEMA

Crédit photo : ABEMA

Le menuisier(ère) moderne est souvent un(e) agenceur(euse), impliqué(e) dans la construction (escaliers, portes, fenêtres) des habitations et le mobilier sur-mesure (dressings, cuisines). Il/Elle travaille aussi bien le bois massif que les panneaux dérivés du bois et peut se spécialiser dans la fabrication en atelier ou l'installation sur chantier.


Quel est le rôle de l'ébéniste contemporain ?

L'ébéniste d'aujourd'hui fabrique du mobilier pouvant être intégré (comme le menuisier(ère)) ou indépendant (tables, chaises, sofas, etc.). Certains ébénistes se spécialisent dans la restauration de mobilier ancien et possèdent des compétences en marqueterie, sculpture et tournage. Il est aussi toujours d'usage que l'ébéniste travaille le placage pour intégrer des essences de bois plus précieuses. Le terme ébéniste est toujours synonyme de finesse de part les matériaux employés ou l'intégration de détails techniques. Être ébéniste aujourd'hui c'est un peu comme être un(e) menuisier(ère) au 15ème siècle, le mot englobe un nombre de spécialisations très variées toutes reliées par le travail du bois comme pilier central.


Quels sont les points communs entre le menuisier et l'ébéniste ?

Menuisiers(ères) et ébénistes travaillent tous deux le bois massif et les dérivés, créent du mobilier sur-mesure, utilisent des outillages et machines similaires, et leurs méthodes de travail sont comparables, que ce soit dans un contexte industriel ou artisanal. Ainsi, un(e) bon(ne) menuisier(ère) fera un(e) bon(ne) ébéniste et inversement.


Quelles sont les différences entre le menuisier et l'ébéniste ?

Les différences résident dans la dimension des projets, la finesse des détails, et la spécialisation. Le menuisier(ère) fait partie du corps de métier du second œuvre, tandis que l'ébéniste se distingue par une variété de spécialisations plus fines. Il est courant pour un ébéniste de travailler avec une précision relevant du dixième de millimètre là où le menuisier(ère) pourra s'arrêter au demi-millimètre voire au millimètre selon les tâches. En général, l'ébéniste utilise moins les panneaux dérivés du bois alors que le menuisier(ère) (et agenceur(euse)) a tendance à en utiliser dans une plus grande proportion.


Quels sont les autres métiers du bois ?

Au-delà de la menuiserie et de l'ébénisterie, il existe de nombreux autres métiers du bois tels que charpentier(ère) (qui fabrique et installe des charpentes), tourneur(euse) sur bois (qui réalise des objets en bois cylindrique), marqueteur(euse) (qui réalise des décors marquetés pour des meubles ou des objets), sculpteur(trice) (qui sculpte du mobilier ou des objets de tailles variées), mais aussi des professions moins connues comme le tonnelier(ère), le boisselier(ère) ou le tabletier(ère).


Comprendre la différence entre menuisier(ère) et ébéniste est essentiel pour apprécier la richesse et la diversité de l'artisanat du bois. Chaque métier possède son histoire, ses techniques et son art, contribuant à la beauté et à la fonctionnalité de notre environnement bâti et meublé. En reconnaissant ces distinctions, nous pouvons mieux valoriser le travail de ces artisan(e)s et choisir le professionnel adapté à nos besoins spécifiques.

Comments


Suivez nos actualités grâce à notre Newsletter :

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez un code de 5%

Merci de votre souscription !

bottom of page