top of page
  • Youtube
  • Instagram
  • Facebook

Les troubles musculo-squelettiques dans l'artisanat

douleur au poignet poterie

La santé est un capital précieux, surtout lorsqu'elle conditionne la capacité à exercer son métier. Pour les artisans, dont le travail est souvent physique, les troubles musculosquelettiques (TMS) représentent un risque professionnel majeur. Cet article vise à éclairer sur la nature et les conséquences des TMS, ainsi que sur les mesures de prévention à adopter.


Un petit avertissement s'impose

Cet article n'est pas un substitut à l'avis médical professionnel. Je ne suis pas non plus un professionnel de santé. Je parle seulement d'un sujet courant dans l'artisanat dans lequel j'ai fait mes propres expériences. Avant donc de plonger dans le cœur de cet article, il est essentiel de souligner que les informations qui suivent ne remplacent en aucun cas l'avis d'un professionnel de santé. Les troubles musculosquelettiques (TMS) sont complexes et peuvent avoir des conséquences sérieuses sur votre bien-être. Si vous ressentez des douleurs ou des gênes dans vos mouvements, il est primordial de consulter un médecin ou un spécialiste. Ce texte vise à informer et à sensibiliser, mais chaque cas est unique et mérite une attention médicale personnalisée.


Qu'est-ce que les troubles musculosquelettiques ? 

douleur au dos poterie

Les TMS regroupent une variété de conditions pathologiques affectant l'appareil locomoteur, en particulier les zones sollicitées par des mouvements répétitifs ou des postures contraignantes. Parmi les plus courants, on trouve la hernie discale, le lumbago, le syndrome du canal carpien, la tendinite et d'autres affections qui peuvent impacter significativement la qualité de vie et la capacité de travail.


Un enjeu majeur pour la santé et l'économie

Les troubles musculosquelettiques représentent une préoccupation croissante dans le monde de l'artisanat. Ces affections, qui touchent les muscles, les tendons et les nerfs, sont souvent le résultat de gestes répétitifs, de postures prolongées ou de manipulations inappropriées. En tant qu'artisan, votre corps est votre outil le plus précieux, et prendre soin de lui est essentiel pour la pérennité de votre métier et de votre entreprise.

Les chiffres sont éloquents : les TMS représentent près de 9 maladies professionnelles sur 10 en France et sont responsables de 20% des accidents du travail. Ces statistiques reflètent non seulement un coût humain, avec la souffrance des employés, mais aussi un coût économique direct pour les entreprises, sans compter les dépenses indirectes liées à la perte de productivité, au remplacement du personnel et à la gestion administrative des cas.


Diagnostic et gestion des TMS

Un diagnostic précoce des TMS est crucial pour une prise en charge efficace. Identifier rapidement les symptômes et consulter un professionnel de santé peut permettre de traiter les TMS avant qu'ils ne deviennent chroniques et plus difficiles à gérer. Cela peut inclure des interventions médicales, des changements dans les méthodes de travail ou des adaptations ergonomiques.


Comprendre les facteurs qui contribuent aux TMS est essentiel pour développer une stratégie thérapeutique adaptée. Cela peut impliquer une analyse des tâches de travail, des conditions environnementales et des habitudes personnelles. Sur la base de cette analyse, des mesures correctives peuvent être mises en place, telles que des ajustements ergonomiques, des changements dans l'organisation du travail ou des traitements médicaux spécifiques.


Comment prévenir les TMS dans l'artisanat ?

les troubles musculo squelettique dans l'artisanat

Identification des facteurs individuels et environnementaux

Les TMS peuvent être causés par une combinaison de facteurs individuels, tels que l'âge, la condition physique et les antécédents médicaux, et de facteurs environnementaux, comme les conditions de travail et l'organisation du travail. Comprendre ces facteurs est essentiel pour développer des stratégies de prévention personnalisées.


L'importance de la prévention et de la formation 

La prévention des TMS est cruciale pour maintenir la santé des artisans et la productivité des ateliers. Des formations adaptées peuvent sensibiliser les employés aux risques des TMS et leur apprendre à adopter les bons gestes et postures. Cela leur permet d'identifier et de corriger les facteurs de risque liés à leurs postes de travail, contribuant ainsi à réduire l'incidence des TMS.


Adoption de bonnes postures et réduction des risques

Les artisans peuvent réduire le risque de TMS en adoptant de bonnes postures de travail et en utilisant des techniques qui minimisent la tension sur le corps. L'ergonomie joue un rôle fondamental dans la prévention des TMS. Organiser les postes de travail de manière à limiter les mouvements répétitifs, les postures contraignantes et l'exposition à des vibrations peut aider à prévenir l'apparition des TMS. Cela peut inclure l'ajustement de la hauteur des plans de travail et des sièges, l'utilisation d'outils adaptés et la mise en place de pauses régulières.


L'importance des pauses et de l'échauffement

Des pauses régulières et des séances d'échauffement avant de commencer le travail peuvent aider à prévenir les TMS. Ces pratiques permettent aux muscles de se détendre et de se préparer aux efforts à venir, réduisant ainsi le risque de blessures et de fatigue musculaire.

Solutions et aides pour les entreprises


Matériel ergonomique et aides financières pour les PME

Investir dans du matériel ergonomique peut faire une différence significative dans la prévention des TMS. Des équipements conçus pour réduire la contrainte physique, comme des tables de travail réglables en hauteur ou des outils adaptés, peuvent aider à maintenir une posture correcte et à diminuer la fatigue. De plus, les petites et moyennes entreprises (PME) peuvent bénéficier d'aides financières et de subventions pour l'achat de ce type de matériel, allégeant ainsi le coût de ces investissements essentiels.


Programme "TMS PRO" de l'Assurance Maladie

Le programme "TMS PRO", initié par l'Assurance Maladie, est un exemple de soutien proposé aux entreprises pour lutter contre les TMS. Il comprend des aides financières pour la formation du personnel. Ce programme vise à encourager les entreprises à prendre des mesures proactives pour améliorer la santé au travail.


Mon expérience personnelle : de la douleur à la prise de conscience à l'atelier 

les tendinite du potier

En tant qu'artisan ébéniste, mes journées sont longues et mouvementées. Bien que je sois en bonne condition physique, j'ai été confronté récemment un TMS : la tendinite au poignet. D'abord du côté droit, puis légèrement sur le poignet gauche. J'ai consulté rapidement mon médecin avec qui j'ai pu échanger. Bien qu'une opération soit possible, il est largement préférable de ne pas arriver à ce stade. Il m'a prescrit une attelle médicale pour maintenir mon poignet durant la nuit, afin d'éviter une posture qui viendrait renforcer la tendinite. Sachant que je ne changerai pas de métier, mon médecin m'a conseillé de revoir mes postures de travail. En effet, j'ai pu remarquer plusieurs facteurs impactant :


  • Tâches répétitives avec des efforts non adaptés

  • Tâches répétitives avec des vibrations trop importantes

  • Torsion + pression sur les poignets

  • Port de charges d'une mauvaise façon


J'ai donc pris l'initiative de fabriquer de nouveaux gabarits pour éloigner mes mains des vibrations, J'ai pris l'habitude d'utiliser des maillet pour forcer plutôt que mes mains. J'ai aussi pris quelques semaines de vacances pour reposer mon corps. Je prends le temps d'adopter la bonne posture et je reste alerte aux sensations douloureuses. Désormais, lorsque je ressens de légères douleurs, je fais des pauses et je varie mon activité. Si ces douleurs persistent, je m'arrête pour repenser ma façon de travailler. Aujourd'hui, cela fait plusieurs mois que je n'ai plus de douleur à mon poignet et pourtant, mon activité n'a pas diminué, loin de là. Lorsque l'on fait ce travail de prévention et d'aménagement, on perd du temps en amont, mais il est bien évident que l'on en gagne en aval.


La lutte contre les troubles musculosquelettiques (TMS) dans l'artisanat est un défi qui nécessite une approche proactive et multidimensionnelle. Les artisans, en tant que principaux acteurs de leur santé au travail, doivent être équipés des connaissances et des outils nécessaires pour prévenir ces affections. Les entreprises, pour leur part, ont la responsabilité de fournir un environnement de travail sûr et ergonomique, ainsi que de promouvoir une culture de la prévention.

La sensibilisation aux TMS et l'adoption de bonnes pratiques sont des étapes essentielles pour réduire les risques. Cela inclut l'échauffement avant le travail, la prise de pauses régulières, l'ajustement des postes de travail et l'utilisation d'équipements ergonomiques.


Enfin, il est important de rappeler que la santé est notre bien le plus précieux. Les artisans doivent être attentifs aux signaux de leur corps et ne pas hésiter à consulter des professionnels de santé en cas de symptômes. Un diagnostic et une intervention précoces peuvent faire toute la différence dans la gestion des TMS.

En prenant soin de leur santé, les artisans peuvent non seulement améliorer leur qualité de vie, mais aussi assurer la durabilité de leur métier et la prospérité de leur entreprise.


Suivez nos actualités grâce à notre Newsletter :

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez un code de 5%

Merci de votre souscription !

bottom of page