top of page
  • Youtube
  • Instagram
  • Facebook

Comment se former à la poterie et la céramique ?

apprendre la poterie et le ceramique aujourd hui

Vous avez toujours été fasciné par la céramique ? Transformer une simple boule d'argile en une œuvre d'art vous semble être une forme de magie que vous aimeriez maîtriser ? Que vous soyez un novice curieux ou un artiste en herbe, se former pour devenir céramiste est une aventure passionnante qui ouvre la porte à un monde de créativité et d'expression personnelle. Mais par où commencer ? Entre formations traditionnelles, cours en ligne, ateliers chez les pros, et même l'option d'étudier à l'étranger, les chemins pour apprendre sont aussi variés que les pièces que vous rêvez de créer. Dans cet article, nous allons explorer les différentes voies qui s'offrent à vous pour devenir un maître de la poterie, en pesant le pour et le contre de chaque option.


Les formations reconnues pour être céramiste

Il y a tout un éventail de formations officielles pour ceux qui veulent se lancer dans l'art de transformer l'argile, chacune avec ses propres compétences visées. Si vous êtes du genre à apprendre en pratiquant, les CAP et BMA céramiste sont faits pour vous. Si c'est l'aspect artistique qui vous attire, les études d'arts appliqués vous permettent de plonger dans la céramique avec une vision créative développée. Et pour ceux qui veulent le meilleur des deux mondes, les formations aux métiers d'arts, notamment les cursus DN MADE, sont une nouveauté qui allie art et artisanat. Pour creuser le sujet et voir où ces formations peuvent vous mener, n'hésitez pas à consulter notre article complet sur les parcours reconnus pour devenir céramiste.


Les formations en ligne pour apprendre la poterie

apprendre la poterie et le ceramique en ligne

Les cours en ligne, c'est le nouveau must pour booster ses compétences dans tous les domaines. Mais attention, il y a de tout : du top qualité au pas top du tout, et pour toutes les bourses. L'astuce, c'est de prendre le temps de dénicher la formation qui colle à ce que vous cherchez, qui s'ajuste à votre portefeuille et qui, si possible, a une bonne réputation – un petit coup d'œil aux avis peut être super utile. Et méfiez-vous des formations qui brillent plus par leur pub que par leur contenu.


Je collabore régulièrement avec Juliette de Moon Ceramics, et je peux vous dire que ses cours sont à la fois accessibles et sérieux. Vous y trouverez un enseignement de qualité sans vous ruiner.


Les ateliers de poterie chez les professionnels

Même si vous optez pour des cours en ligne ou une école, rien ne vaut un bon vieux stage chez un pro pour vraiment mettre le pied à l'étrier en poterie. Il y a des chances que vous trouviez pas mal d'ateliers pas trop loin de chez vous. Mon conseil ? Testez-en plusieurs ! Chaque potier a sa manière d'enseigner et parfois, le courant passe mieux avec l'un qu'avec l'autre. Et si vous voulez vraiment peaufiner votre technique, pourquoi ne pas viser un stage avancé ? Que ce soit pour maîtriser l'art de l'émaillage, la cuisson au feu de bois ou l'utilisation des engobes, apprendre avec ceux qui savent, c'est le top. Après tout, la pratique, c'est le cœur de la poterie, et c'est ce qui donne du poids à votre apprentissage.


Être autodidacte dans son apprentissage de la poterie

apprendre la poterie a la maison

Si l'idée de vous lancer dans la céramique pour changer de carrière vous trotte dans la tête, vous risquez de vous heurter à la jungle des formations et à leur coût, parfois plus élevé que ce que votre porte-monnaie peut supporter. Dans ce cas, apprendre en solo peut sembler être la voie royale. Mais attention, être autodidacte, ce n'est pas pour tout le monde, ni pour tout type d'apprentissage. Il est crucial d'ajouter à votre parcours des stages pratiques. D'après ce que j'ai pu constater, apprendre seul chez soi à une grosse limite : le manque de partage. Échanger avec des profs ou des collègues d'apprentissage, c'est s'enrichir de leurs expériences, recevoir des avis constructifs de pros, et éviter de se retrouver dans une impasse. Ces interactions sont vitales : elles vous aident à rester objectif sur votre travail, à présenter vos créations, à apprendre de vos erreurs et à vous renouveler. Si vous ne pouvez pas vivre ça avec des camarades de classe ou des enseignants, poussez-vous à chercher ces échanges ailleurs : avec votre entourage, sur des forums spécialisés ou des groupes Facebook dédiés à la céramique.


Les réseaux sociaux ne sont pas un moyen d'apprentissage

Sur les réseaux sociaux, c'est clair, on peut dénicher une tonne de conseils, de trucs malins et de techniques pointues pour la céramique. Mais attention, c'est aussi le royaume du scroll infini qui peut vous aspirer, bouffer votre temps et votre créativité. Les réseaux, c'est un peu la vitrine où tout brille et où tout réussit, mais en vrai, ce n'est pas toujours aussi rose. Ils sont top pour élargir vos horizons, mais gare à la surdose de scroll : au bout de quelques minutes, on passe de la découverte à la distraction, et là, adieu l'apprentissage. Si vous tombez sur des idées ou des techniques qui vous branchent, faites une pause et plongez-vous dans des articles, des bouquins ou des formations pour creuser le sujet. Et surtout, mettez la main à la pâte ! Rien de tel que de tester par vous-même pour dépasser l'image lisse des réseaux et garder les pieds sur terre.


Apprendre la céramique à l'étranger

Vous vous êtes peut-être posé la question, ou alors vous l'avez écartée d'un revers de la main, pensant que suivre une formation en céramique à l'étranger était une montagne trop haute à escalader ? Trouver les bonnes infos, c'est souvent le plus dur. Pour ma part, j'ai étudié deux ans l'ébénisterie en France, puis trois ans au Canada. Et vous savez quoi ? Accéder à cette formation canadienne a été étonnamment simple. J'ai intégré l'EEAM à Montréal, au Québec, où la barrière de la langue n'est pas un obstacle, et où des accords facilitent les échanges entre la France, la Belgique (ainsi que d'autres pays) et le Canada. Je me suis inscrit dans une école à des milliers de kilomètres de chez moi, j'ai été accepté, j'ai décroché un visa étudiant, et hop, un billet d'avion plus tard, l'aventure commençait. Pour les futurs céramistes, il y a le DEC Céramique, une formation de trois ans équivalente à un BMA, conçue pour vous préparer à devenir céramiste indépendant. Au programme : beaucoup de pratique, mais aussi des matières connexes comme l'histoire de l'art, la comptabilité, le marketing et la conception.


Après avoir parcouru les différentes avenues pour apprendre la céramique, une chose est claire : il n'y a pas de route unique vers la maîtrise de cet art. Que vous choisissiez une formation reconnue, que vous optiez pour la flexibilité des cours en ligne, que vous préfériez l'immersion totale dans un atelier professionnel, chaque parcours est valide et enrichissant. L'important est de rester fidèle à vos aspirations et de ne pas hésiter à sortir des sentiers battus pour forger votre propre expérience. La céramique est un art qui demande patience, pratique et passion. Alors, quelle que soit la voie que vous empruntez, gardez les mains dans l'argile, l'esprit ouvert et le cœur prêt à apprendre. Bonne poterie !

Comments


Suivez nos actualités grâce à notre Newsletter :

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez un code de 5%

Merci de votre souscription !

bottom of page